Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 15:15





Réalisatrice : Christine Jeffs.

Distribution : Amy Adams, Emily Blunt, Alan Arkin ...

Sunshine Cleaning, est un mélange entre l'excellent et désormais célèbre Little Miss Sunshine (2006), les producteurs étant d'ailleurs  ici à nouveau de la partie, et la formidable série six feet under.
Il est l'archétype de ce que le cinéma indépendant américain peut faire de mieux. 

L'histoire est celle d'une petite famille qui peine à joindre les 2 bouts et surtout à s'adapter à leur quotidien.
Les principales protagonistes sont 2 soeurs interprétées par Amy Adams, excellente actrice que l'on voit de plus en plus ( Doubt (2008) ou  Julie and Julia (2009) et Emily Blunt tout aussi épatante.
Ces 2 jeunes femmes pourtant belles et intelligentes n'arrivent pas à faire décoller leur vie et pour s'en sortir décident de monter une entreprise spécialisée dans le nettoyage des scènes de crimes ...

La filiation avec 6 feet under apparait rapidement dans le choix de traiter de la mort et du deuil avec cette petite touche morbide, délicieuse mais peut être pas assez appuyée à mon goût dans ce film.
Pour autant celui-ci ne tombe jamais dans la facilité ou la mièvrerie et arrive à toucher juste en nous attachant progressivement à ces 2 femmes pour qui l'on éprouve réellement de la compassion qu'à la fin, lorsque l'on comprend que le deuil lié à la mort de leur mère les enchaine au passé... 
 
Comme dans Little miss sunshine, l'humour du film est subtil, morbide et triste à la fois. 
La réalisatrice nous présente ici des personnages mal fichus qui n'arrivent à s'adapter à la société mais gardent un regard lucide sur eux-même, teinté d'auto-dérision, et sur la société en général.
Ainsi le père interprété par l'excellent Alan Arkin , qui jouait déjà dans Little Miss, est obsédé par ses petites combines pour enfin toucher le gros lot. Winston, qui vend les produits de nettoyage, est un manchot qui passe ses journées à construire ses maquettes.

Jamais nous ne prenons ces personnages pour des ratés mais bien pour des personnes qui ont fait le choix de prendre du recul tout en restant généreux et drôles à la fois.
C'est un peu le coeur du film de Christine Jeffs, ainsi que ceux de cette lignée, que de poser un regard critique sur une société qui ne sait plus trop ce qui la fait avancer et qui laisse en marge nombre d'individus qui ont pourtant quelque chose à dire.

La qualité du film est de ne jamais trop appuyer le trait et de rester ce qu'il est censé être : une comédie grinçante et tendre à la fois.

Note : 3,5/5

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche