Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 20:27

 

Réalisateur : Peter Sattler 
 

Distribution : Kristen Stewart, Peyman Moaadi ...
 

Durée : 117 min
 

Amy quitte son petit village de Floride pour servir sa patrie et devenir soldat. Veillant sur les prisonniers de Guantanamo, sa tâche est bien plus ardue qu'elle ne l'imaginait, non par la violence des détenus mais par la réalité qu'elle découvre et la remise en question sévère de ses idéaux patriotiques.
 

Camp X-ray ne se veut pas un pamphlet idéologique ou un documentaire sur les égarements de la politique américaine, ses mensonges, ses conséquences. Il n'en a pas besoin tant les faits et les révélations sont péremptoires depuis les attentats du 11 septembre, sombre date.

Le film aborde le point de vue d'une jeune femme qui noue peu à peu le lien avec un détenu joué par l'excellent acteur Peyman Moaadi, coutumier des films d'Asghar Farhadi (A propos d'Elly, une séparation). C'est sous cet angle plus romantique qu'il va laisser les évênements semer le doute chez Amy et nous rappeler les faits : des hommes, parce que musulmans, innocents pour la plupart, enlevés par principe de lutte contre le terrorisme, croupissant dans des cellules et surveillés constamment non pour leur menace mais pour leurs tendances suicidaires que génère une telle injustice.

Le film présente les soldats américains dans toute leur brutalité, leur ignorance mais aussi leur impuissance face aux ordres et l'absence totale de libre arbitre et de réflexion.
Seule Amy se laisse gagner par son empathie et sa confiance envers un homme, auquel elle parle et qu'elle voit souffrir sans pouvoir l'aider.
Elle devient prisonnière de cette vie, de sa tâche, complice d'une machine écrasant les individus pour de sombres intérêts.

 

Kristen Stewart incarne avec beaucoup de sensibilité ce soldat sans rajouter de pathos inutile, tout comme le récit, laissant à peine transparaître la lutte intérieure qui sera la sienne tout au long du film.
Le lien entre Amy et Ali n'est pas clair, mais chacun s'accroche à l'autre pour tenir dans cet environnement oppressant.

La réalisation reste sobre, sans grande originalité et se contente de laisser les personnages cheminer nous laissant
 observer l'horreur que constitue, encore aujourd'hui, Guantanamo.
Le réalisateur a cette qualité de rester prudent dans ses envolées lyriques par rapport à son sujet et ce camp qui n'a certainement laissé que très peu de place à la bienveillance dont fait preuve Amy dans ce film.

 

Il n'en reste pas moins aujourd'hui, dans le contexte géopolitique menaçant, un bon point de repère des promesses et mensonges des présidents américains successifs et pour cela il mérite un certain intérêt.
 

Note : 3,5/5

Partager cet article

Repost 0
Published by Ruben Falkowicz - dans Drames
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche