Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 08:28




  

Director:
Director:
Director:
Director:
Réalisateur : Chan-wook Park

Distribution
Kang-ho Song, Ha-kyun Shin, Du-na Bae, Ji-Eun Lim.

Ryu, sourd et muet, interrompt ses études pour chercher du travail afin de récolter assez d'argent pour offrir à sa soeur le rein qui sauvera sa vie agonisante.
Il est malheureusement licencié quelques temps plus tard, parce que dans un contexte économique coréen libéral, il faut bien que les plus faibles trinquent.
Germe alors l'idée d'organiser le kidnapping de la fille de son patron afin d'obtenir l'argent nécessaire à la greffe puisque le peu qu'il possédait lui a été dépouillé par une organisation clandestine de trafic d'organes.
 
Seulement lorsque l'on porte la poisse le pire est la seule certitude...
 
Chan-wook Park s'est essentiellement fait connaître pour son mémorable film OLDBOY ( 2002 ), grand prix du jury à Cannes, et traitant également de la vengeance d'un type dont la solitude n'a d'égal que son honneur souillé et bafoué.
Thème cinématographique et jubilatoire par excellence, la vengeance jalonne la plupart des films de Chan-wook Park pour notre grand plaisir. C'est d'ailleurs presqu'un cycle qu'il nous offre à travers ses 3 films : mister veangeance (2002), Old boy (2003), lady vengeance (2005).
A chacun de ses films on a l'impression qu'il est impossible pour un individu de descendre plus bas dans l'horreur et l'injustice.
 
Le scenario ici est complexe mais très intelligent et bien construit car il prend le temps du film, tel un jeu de dominos, pour mettre en place la chaîne de vengeances finales.
Mais ici, contrairement à old boy, l'acte inexorable n'est pas motivé par une vie de captivité pendant laquelle le personnage aura eu le temps de préparer sa vengeance la plus terrible qui soit ( OLDBOY).
Ici c'est presque par obligation et non par désir que les individus se traquent, se cherchent et se trouvent pour le pire ( ainsi le patron dira à Ryu : " je sais que t'es un type bien, mais pourquoi je suis obligé de te tuer ? "  ).
Le film est lent certes, mais son scénario riche et le mélange des genres, poésie de l'absurde, horreur, thriller, le rendent passionnant.
 
Les acteurs, fidèles de Chan-wook Park, qui peuvent paraître toujours un peu inexpressifs dans ce type de film, endossent au contraire parfaitement le rôle de l'anti-héros ( nul besoin de Bruce Willis ici), pour qui le sort s'acharne et qui tentent un dernier soubresaut d'honneur dans la vengeance.
On repère donc Kang-ho Song qui a joué dans l'excellent  memories of a murder  ( 2003 )ou le sublime film d'horreur/fantastique The host (2006 ).
 

La fin à elle seule justifie tout le film tant elle est absurde, drôle, cynique et horrible ...
Chez Chan-wook Park, l'horreur est certes toujours présente, assaisonnée d'une pointe de gore, mais jamais gratuitement et toujours avec poésie
Attendons avec impatience le dernier film de Chan-wook Park Thirst avec le même Kang-ho Song  dans le rôle d'un prêtre vampire qui tombe amoureux d'une jeune femme ...
 
note : 3,5/5

Partager cet article

Repost 0

commentaires

falké 05/10/2009 16:18


belle initiative et réalisateur très intéressant pour ce premier article.
Y'a du boulot, mais dans quelques semaines, ce blog sera certainement une référence pour les cinéphiles.


Sabin Todorov 05/10/2009 13:20


D'accord.


Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche