Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 11:41







Réalisatrice :Agnès Jaoui.

Distribution : Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Anne Alvaro, Alain Chabat, Gérard Lanvin.

Satire sociale de son époque, Le goût des autres est le premier film de Jaoui en tant que réalisatrice et la suite d'une longue collaboration, en tant que scénariste, avec son compagnon Jean-Pierre Bacri.

L'histoire est celle d'un riche industriel, à la morne existence, qui va être touché par la grâce en tombant amoureux d'une actrice guindée  qu'il n'était censé rencontrer.

Le film est souvent présenté comme une comédie mais si l'on rit, c'est avant tout par empathie pour des personnages touchants, fragiles, et parce que les situations ou dialogues font étonnamment écho à notre propre expérience, existence.
Si le couple Jaoui/Bacri a toujours excellé dans le scénario, Agnès Jaoui touche ici de près à l'intime de ses personnages, avec finesse, subtilité, compassion et fait jaillir l'émotion sans que celle-ci ne soit ostentatoire ou prévisible.

Si la critique est parfois virulente, et elle a lieu de l'être, Jaoui ne fait la morale ni ne juge jamais. Elle estime qu'il faut aimer les gens et que cette diversité est source de richesses.
Ceci ne l'empêche pourtant pas de dénoncer l'hypocrisie d'un cercle d'artistes parisiens, qui prônent l'ouverture mais méprisent ceux qui ne parlent le même langage, ne se regardent  le nombril ou n'adoptent pas les codes en vigueur d'un milieu bobo-intellectuel.

Elle tirera certes souvent sur la même ficelle par la suite avec Comme une image (2004) ou Parlez-moi de la pluie (2008), mais toujours avec autant de justesse et de finesse dans son regard sociologique, jamais pompeux ou prétentieux.

Les dialogues sont aux petits oignons, délicieux, drôles et les acteurs formidables.

Jean-Pierre Bacri, qui fait pourtant du "Bacri", est ici merveilleux dans le rôle du pauvre bougre qui ne comprend rien et ne brille pas par ses réflexions un peu lourdes ou grossières.
Pourtant c'est le personnage le plus touchant car celui qui se remet en question et évolue le plus au cours du film. Si Le goût des autres montre que n'importe qui peut venir là où l'on ne l'attend pas, le message n'est jamais lourd comme il peut l'être dans une comédie américaine à la morale pesante.

Gérard Lanvin est parfait dans le rôle de l'ancien flic un peu réac et trop coincé dans ses principes pour envisager une relation sérieuse avec Agnès Jaoui qui joue, une fois de plus délicieusement, la grande copine, un peu masculine, qui recherche le grand amour (un air de famille). Enfin Alain Chabat est étonnant en grand enfant un peu naïf qui développe, finalement par la force des choses, une certaine sagesse sur la société qui l'entoure.

La scène finale où ce dernier entame une longue intro que l'on pense être une improvisation méditative, mais qui débouche finalement sur l'air de non, je ne regrette rien à la fanfare, est à l'image du film : c'est à hurler de rire, mais l'on pleure d'émotion plus qu'on ne rit.

Note : 5/5

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

falké 12/02/2010 13:20


ooohhhh... Juanita banana!!... ah non :-D
Belle critique!


Laterna Magica 27/12/2009 12:30


"A quoi tu penses"
"Je pense pas, je m'emmerde"
"On dirait que tu penses quand tu t'emmerdes"

:D


Jérôme 11/11/2009 22:57


vu à la tv il y a longtemps et j'en garde plutôt un bon souvenir. C'est de loin leur meilleur film je trouve.


Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche