Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 21:16
hell



Réalisateur : Sam Raimi

Distribution : Alison Lohman

Durée : 1h39

Christine est employée de banque, chargée d'accorder des crédits hypothécaires. Seulement voilà, ambitieuse qu'elle est de monter en grade, lorsque madame Ganush débarque pour supplier de ne pas saisir sa maison, elle met sa compassion au placard et la renvoie à ses foyers. Le problème est que ce n'est pas mamie Nova et que la vieille lui jette une malédiction dont elle nous dira des nouvelles...

Retour au cinéma d'horreur pour Sam Raimi, après sa série Spiderman (d'ailleurs très réussie). Rappelons que la trilogie Evil Dead est aujourd'hui considérée comme un classique, un must du genre par les fans. Le mélange humour, horreur a fait la marque de fabrique de Raimi qui ne déroge pas ici à la règle.

La seule différence est qu'il s'est fait la main au niveau des effets spéciaux et qu'on est loin des effets de pâte à modeler ou de ketchup de l'insipide Evil Dead (je vais encore me faire lyncher, tant pis).
1h30 de délectation à suivre cette pauvre fille pourtant jolie comme un coeur, qu'elle a sur la main, se faire martyriser par le démon qui souhaite l'emmener chez lui. Course contre la montre pour tenter d'inverser l'inéluctable. 

Le film est une réussite totale car, et c'est rare, il est sobre, d'une grande simplicité aussi bien dans le scénario que dans l'usage des effets spéciaux utilisés parcimonieusement.
C'est en quelque sorte ici un film tout public, car au delà de la terreur et du cauchemar de Christine, aucune scène insupportable ou de gore, hermétique aux profanes.
De la même façon l'humour est subtil, jamais lourd, toujours cruel.
Du comique de situations, parfois répétitives comme le fait de se faire arracher les cheveux sans arrêt ou de se retrouver avec la gueule de la vioque sous le nez. C'est de la répétition que nait le rire.

Jamais le démon n'est directement visible. Seule l'ombre de son courroux plâne sur la pauvre fille qui en arrive à des extrémités peu avouables.

La vieille est terrifiante, avec quelques scènes d'anthologie comme celle de la voiture ou du cimetière.
L'actrice principale, sans être une étoile, colle parfaitement au personnage et rend l'horreur d'autant plus délicieuse.
Film rafraîchissant dans lequel Raimi ne nous lâche pas et nous mène jusqu'en enfer.

Note : 4,5/5
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ruben Falkowicz - dans Horreur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche