Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 12:14
avatar



Réalisateur : James Cameron

Distribution : Sam Wothington, Sigourney Weaver, etc ...

La résistance s'organise chez les Na'vi, créatures vivant sur la merveilleuse planète Pandora, pour contrer l'impérialisme américain, en quête de gros sous, et ses excès dévastateurs ...

Avatar est l'évênement de ce début de décennie, tant d'un point de vue technologique, que par le budget record pour le retour de Cameron après des années d'absence (12 ans si on fait l'impasse sur T3).
Il faut dire d'emblée que je craignais la grosse daube servant uniquement les intérêts d'une machine à fric. J'ai donc été agréablement surpris par du vrai cinéma allant plus loin que le simple émerveillement des lunettes 3D.
Bien sûr le scénario n'est pas novateur, mais il n'est pas si creux qu'on le dit surtout à l'aube d'une ère bien sombre pour notre planète : un bon petit message pour les écotartuffes.
Le message est certes clair et naïf, mais efficace et même touchant.

Il est réellement conseillé de profiter pleinement de la technologie 3D complètement bluffante (même si difficile parfois pour le cerveau).
Quel travail ! 15 ans à mûrir un univers et la patience d'attendre une technologie à la hauteur pour servir les intérêts de la narration et du monde de Pandora.

On retrouve quelques marrotes du réalisateur, quelques clin d'oeil à Aliens (1986) et surtout le présence d'une Sigourney Weaver toujours aussi belle, même si utilisée comme pâle copie de celle qui bottait le cul aux Alien dans une machine que l'on retrouve ici comme un clin d'oeil nostalgique (?). Elle se permet même le luxe de griller quelques cigarettes, n'en déplaise aux grincheux anti-tabac qui se précipitent pour crier au crime contre l'humanité ...

Le film ressemble fort à un jeu vidéo, et les rebondissements sont forts prévisibles, d'autant que passée la première heure on est rapidement blasé.
Pourtant je n'arrive à rien trouver de vraiment négatif dans ce conte merveilleux aux accents Myasakiens ( on peut d'ailleurs trouver des similitudes avec Princesse Mononoké (1997) dans l'évocation d'un univers féérique habité par d'innombrables petites créatures qui font vibrer nos coeurs de pierre ).

Le film apparaît parfois clairement manichéen et caricatural, comme le Colonel terminator qui ferait rougir de jalousie notre Schwarzi, et les créatures pas très originales, même si attachantes... mais c'est secondaire comparé au spectacle sans faille.

Je pense sincérement qu'il serait déplacé de faire de la résistance et de boycotter cette superproduction.
C'est un réalisateur sincère, que je ne porte habituellement pas dans mon coeur,  qui broie tout sur son passage en ce début d'année et me rassure finalement sur l'avenir du blockbuster (!) après la catastrophe 2012.

En 3 D uniquement ! ( certains se sont en effet accommodés de la 2D pendant 2h41 !! Suivez mon regard ...)

Note : 3,5/5 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ruben Falkowicz - dans Science fiction - fantastique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche