Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 09:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisateur : Christopher McQuarrie

Distribution : Tom Cruise, Rebecca Ferguson, Jeremy Renner, Simon Pegg ...

Durée : 131 min

 

J'ai bien essayé de trouver un pitch à résumer mais l'exercice semble impossible tellement l'intrigue est confuse et surtout  parce qu'on s'en fout.
Toutefois, précisons tout de même que le grand et immortel Ethan Hunt va rencontrer son pire ennemi, voire son idole, le responsable de toutes ses misères qui n'est autre que le fondateur du Syndicat dont, une fois encore, on se cogne.
Moi en tous cas et sans complexe.

Et tant mieux !
Disons le d'emblée, Rogue nation, 5 ème volet de la franchise, n'a pas été réalisé pour nous faire réfléchir ou décrypter son intrigue. Il s'agit d'un divertissement total, un spectacle.
J'ai bien essayé de résister et d'être un minimum critique sur l'improbabilité de la majorité des scènes, mais au moment où Tom Cruise conduit à l'envers dans les ruelles d'Agadir, et qu'une pointe d'humour, rarissime avec cet acteur, perce à ce moment là, j'ai lâché prise et compris qu'il pouvait même y avoir de la dérision et qu'en tous cas c'était le pied.
L'humour est un ajout capital dans la saga. Simon Pegg, célèbre acteur du grand Shaun of the dead, était déjà un progrès mais sous exploité. Alors, loin de me taper sur les cuisses ici, je me suis surpris, presque honteusement, à rire franchement à certains moments.
Trop de tension peut-être …

Les exploits sont tous époustouflants, la bravoure de Tom Cruise sans limite , et la caméra virevoltante. C'est de la danse, du ballet, comme cette scène à l'opéra ou la performance sous-marine pendant laquelle on se cramponne fermement au canapé (ou à toute autre chose).

Finalement le film ressemble terriblement à un jeu vidéo dont nous ne sommes pas le héros, dans lequel il faut passer tous les niveaux, en moto (sans casque), en avion, en voiture, sous l'eau, sans se tuer, pour atteindre le boss final.

Mission impossible, la série, n'est plus qu'un lointain souvenir et même James Bond, dont se rapproche le héros, paraît parfois comme un playmobil dans un lavabo …

Le réalisateur, scènariste de Usual suspects, et réalisateur de l'excellent Edge of Tomorrow, sans être un artiste, est un très bon artisan.
Débauche de technologie, débauches d'effets spéciaux , débauche d'argent. Pas ou quasi plus d'intrigue amoureuse encombrante, pas de temps mort et plus de gras qui pouvait subsister dans les pénibles opus précédents.
Jusqu'à la scène finale, la rencontre tant attendue. mission impossible 5 est largement le meilleur de la série.
Je ne boude pas mon plaisir.

 

Note : 3,5/5

Partager cet article

Repost 0
Published by Ruben Falkowicz - dans Action - aventure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Ruben Falkowicz
  • Le blog de Ruben Falkowicz
  • : Critiques de films. Cinéma et DVD
  • Contact

Recherche